SHARE EVERYTHING AND BECOME A PIRATE

IOM Optimix - A voile et à vapeuRRr

Par Phil.

 

 

Architecte-Con-Structeur Philippe Gourhand

optimix-iom.jpg

Je  mets en chantier un IOM à bouchains multiples avec un cockpit à la Serge (avec sa bénédiction bien sûr)

Ceux qui le souhaiteront pourront à terme tirer ou faire tirer des coques, que ce soit pour de l'IOM jaugé ou du BIOMrrr.

Sur le principe, je produis le master et un jeu de moules basiques classiques ( coque au liston + pont avant au moins), après, soit le moule circule pour ceux qui le souhaitent à titre personnel ou pour arroser d'autres membresRRrrr, soit on peut étudier une sous-traitance par un pro dont j'ai l'adresse près de Nantes :

Sous réserve d'accord, il pourrait sortir des coques sous vide, matériaux (verre, carbone, carbone-kevlar, kevlar) à la demande et à l'échantillonage demandé, et a différents stades de finition ; chacun pourrait alors commander et payer directement sans créer d'usine à gaz de mutualisation (si vous tenez vraiment à me dédommager au final, j'accepterai avec plaisir une coque verre non montée)

Caractéristiques principales :

- Un bouchain supplémentaire latéral (par rapport à la version classe M), vertical et rasant, en espérant mieux canaliser les filets d'eau et amener en douceur le frégatage, permettant une construction super light avec la tenue naturelle des bouchains (on pourrait descendre je pense à moins de 160gr/m² en composite sous vide) et de la gueuse à fond de cale ou dans le bulbeRRrrrr.

- 18.3 de bau maxi et 5cm de creux de carène

Un master hydride low cost :

- plan de travail  mela.

- couples MDF (bois aggloméré).

- lisses en tourillon hêtre de 6.

- strate de fibre époxy 0.6 mm d'épaisseur (3x160gr) moulée sur un mélaminé pour les bordés.

Un moule époxy classique arrêté au liston.

optimix-iom-2.jpg

 

 pict0006-1.jpg

pict00062-2.jpg             

 

Avant découpe du MDF à la scie à panneaux, marquage au cutter pour garder un bord net après découpe sans soulèvement de papier et peluchage.

 

Après découpe et usinage des encoches de lisses, premier montage à blanc pour contrôle conformité des couples et des lisses.

 pict00072.jpgpict00073.jpg

 

Les tourillons n'ont pas besoin d'être usinés suivant l'angle du bordé ... il faut pré-percer et approcher à la lime ronde qui a le bon diamètre, juste les affleurements à contrôler et donc la profondeur de l'encoche. Et comme ils sont striés, ce sera plus facile à poncer pour rattraper les erreurs et plus de surface de collage avec les bordés en principe.

pict0008.jpgpict0009.jpg

 Les lisses sont collées, les plaques de bordés stratées (3x160 gr) en cours de séchage

Optimix lisses poséesVuducul

Sole collée

Sole collée après marquage par transparence pour découpe préalable du bordé dans la plaque d'époxy

Avant arasage

Collage à la résine epoxy chargée microfibre (3 gr de microfibre pour 20 gr d'époxy assemblée)

Arasage avec une grande cale à poncer avant pose des deux bordés suivants :

Bordés intermédiaires

 La plaque d'époxy doit être suffisamment rigide (ici 3x 160gr) pour garantir la fluidité des formes et supporter les élastiques sans gondoler

Bon alors finalement pour la sole, ce serait mieux avec 600 gr (4 couches pour moi), ça n'est pas tout à fait plan, pas méchant mais va falloir mastiquer (non pas moi), pour les autres bordés ça le fait

Et de 5 ...

C'est moins propre qu'avant hein ?

pict0009-3.jpg

Ben le chantier quoi ...

Bordés latéraux

Largage du chantier

Démontage du chantier, découpe partie supérieure des couples

Pose lisse centrale avant

Lisses supérieures

Préparation lisses arrière fond de cockpitt

Entre temps pose de varangues pour redresser les mini concavités du fond

Collage lisses arrières et cloison centrale

Cloison centrale

Pose d'une "poignée" pour pouvoir faire la finition à la broche

Scotch of the Momie I

Pose de la partie centrale du cockpitt et dans la foulée des bordés du frégatage, du coup le scotch est de sortie

La partie avant à recu deux lisses supplémentaires et une strate de 160 gr est moulée en prévision du pont avant (faut du souple pour suivre la courbure)

Scotch of the Momie II, le retour

Les lignes du pont avant sont rectilignes pour pouvoir utiliser une stratte d'un seul tenant (surface développable)

Suite du puzzle

Encore une scéance de farinage, ça commence à ressembler à un canote

Non lieu ...

Structure master finie

Collage des plaques latérales de cockpitt (avec deux rustines, c'était limite limite au niveau découpe des plaques)

Collage d'une stratte mince sur le pont avant, puis masticage (la plaque mince se gondole, normal, elle sert de support pour la suite)

Puis deux strattes en live sur le pont avant

Finition en coursFinition en cours

Le pompier du mois

Pendant que la peing'ture sêêche, moulage de la dérive (post déplacé ici : http://b10rrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrr.e-monsite.com/pages/technique-appendices/moulage.html)

L'appareil photo n'aime pas le rouge ... normalement c'est la dernière couche avant moulage

(euh l'aérographe au passage, j'ai du mal, trop capricieux, j'investirai certainement dans un petit pistolet à gravité)

 Un coup de rouge

 

Confection du moule Epoxy

Couche de gel-coat

Couche de gel-coat

 

Une couche de gel coat epoxy de couleur qui tranche bien avec le master (et les futures couleurs à mouler si possible) pour visualiser les transparences, passée au pinceau en tamponnant et une deuxième de retouches pour combler les transparences localisées (picots)

1ère couche de fibre

3h après environ, quand le gel coat est pris mais encore collant au toucher (amoureux pour assurer une cohésion chimique optimale), 1ère couche de fibre en 80gr, étaler une couche grasse de résine avant le tissu pour combler les irrégularités du gel coat, il ne doit y avoir aucune bulle, il faut que le lien avec le gel coat soit intégral.

Bien surveiller le bord, ici au liston et couper l'excédent de tissu qui pourrait  par son poids provoquer un décollement, notamment avec la pente négative du frégatage.

Un tissu léger est préférable en première couche pour mieux épouser les irrégularités et angles, qui vont s'aténuer au fil des couches. Un tissu trop fort risquerait également de "tirer" sur le gel coat et de "ressortir" en trame visuelle à la surface du gel coal, surtout s'il n'est pas bien pris

Moule de coque détouré

6 couches de 160 gr plus tard, détourage grossier de la partie arrière pour faire de la place pour l'acouchement, démoulage facile en tirant un peu le bateau vers l'arrière puis en pivotant, protection du master en intercalant des tissus genre feutrine pour éviter le contact avec les arrêtes du moule

J'ai un défaut du sans doute à un mélange pas assez soigneux du gel coat, j'ai du prendre à un moment une noisette de gel coat qui est restée molle :

Défaut localisé

Pas grave, on va retoucher, grattage soigneux de la zone en creux, pose scotch sans croisement, l'épaisseur d'une couche de scotch sera la garde d'épaisseur pour la finition

Zone opératoire Tartinage léger genre cracottePose du film celluloid

En attendant le durcissement, préparation du moule de pont avant

Préparation moulage pont avant

Moule en cours

Moulage du pont avant

Reste trois couches à faire

Master pour le bloc de puits, deux bouts de mat biseautés et assemblés au synthofer + tete de dérive enfichés d'équerre dans une planche, confection d'entretoises en bois collées au double face

Master de puits

Master de puits 2

Moulage du pont arrière, j'ai trop attendu, le master a travaillé un peu (les couples ressortent un peu), pas bien grave, ça fera des repères visuels :o))Moule pont arrière

 Moulage de la coque et du pont avant

- un sergé 80 gr posé à sec et mouillé largement + séchage

- puis 2 sergés 80 gr mouillés à la suite + pompage excédent avec des chutes de tissus

- un sergé 160 gr sur la sole seulement (poids placé au plus bas et tenue de la coque pour l'effet poutre et renfort appendices)

- une petite bande de sergé transversale sur l'arrière de la coque au tableau et sur l'arc arrière du pont avant

190 gr pour la coque et 28 gr pour le pont avant (détourés)

Première coque

Après détourage, intégration d'un tube dv epoxy pour les sorties d'écoute et les points d'amure de foc

et collage du pont avant, je sors le chantier d'alignement du classe M qui va bien faire l'affaire

Le principe :

un plateau (que l'on cale au niveau) et des pieds pliants, 

deux supports/bers de coque réglables en hauteur (on peut travailler pont affleurant au plateau ou régler l'incidence de la coque)

un fil tendu dans l'axe au dessus du bateau sur lequel descendent à chaque extrémité deux fils à plomb

des entretoises de pont pour contrôler et caler les puits et potences le temps du collage

dessous une règle que l'on peut placer soit sous la coque pour tracer les passages d'appendices, soit tout en bas pour aligner et gérer l'incidence du bulbe

 

Préparation implantation des puits 

 

Chantier d'alignement

Préparation de la platine de servos (9gr)

barre + treuil compact (Turnigy numérique)

doit pouvoir être sortie équipée facilement pour maintenance

Platine servos 1Platine servos 2

Elle va venir se cliper sur la potence d'écoute de GV

Deux tirants repris sur les renforts du puits éviteront la rotation

Pose à blanc bloc puits/renforts

Collage préalable des bras de compression puits/haubannage

Les cadènes sont intégrées dans un bouchon d'époxy chargé microfibre en bout des tubes

Les tirants en CP vont être collés avec reprise de tension en même temps que le puits

Au passage le trou pour la potence de GV

Le pot radio étanche viendra s'intercaler au centre entre la potence et le puits de dérive

Commentaires (77)

1. Bernard2fos 11/12/2014

Ahhhh!!!! Ça y est !!! Pit'1!!!! ça fait 2 jours que je cherche ce qu'il y avait de plus sur le blog depuis le master tout rouge.....et ce matin je viens de découvrir la PAGE 2!!!!! Pfffffff!!! Ma ké biquette yéssoui.....
J'comprend mieux les commentaires des zôtres pirates maintenant.....
C'est clair que ça prend forme....!!! Il me tarde de le voir sur l'eau....

2. Rawouete 11/12/2014

Merci les gars

3. Vincent 10/12/2014

C'est clair qu'il y as de la réflexion dans cette histoire.
C'est vraiment sympa

4. macbena 10/12/2014

J'aime beaucoup et que dire de cette finition...super

5. serge 10/12/2014

et oui, ça prend forme tout ça.... !!!

6. Eric 25/08/2014

Pas de bol, chez-nous, dans les fourrés d'ajonc te faut plonger....
Une plante emblème de la Bretagne elle est .

7. macbena 25/08/2014

Breton, breton..;vite dit çà. Z'ont pas des flamands en Bretagne, qui brouillent les pistes? Oups je me sauve dans les taillis...au maquis

8. serge 23/08/2014

moi jedis: "pas mal pour un breton..." ok, je fuis!!!!! aie, point sur la tête!

9. macbena 23/08/2014

Ha oui Phil cela avance" à fond la caisse"...

10. Eric 22/08/2014

Oh le Rawmoulage

Bien content pour toi, c'est reparti ...

11. laurentbpox 19/08/2014

+1
Laurent

12. serge 18/08/2014

c'est une bonne nouvelle, content te trouver ainsi, c'est cool.

13. Rawouete 18/08/2014

Vivi, je suis OPERATIONNEL, ta chambre est prête mon lapin, juste que je suis amoureux (pas de toi Serge, rassures toi) et donc pas autant dispo

14. serge 18/08/2014

c'est bien mon gars! t'as fini de poser tes cartons?

15. Romain24 27/02/2014

ça boss dure dans le Morbihan ...

Voir plus de commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Date de dernière mise à jour : 18/05/2015